DIRO-CUED


01 May
01May

Au Cameroun, l’avènement de la décentralisation inscrit dans la constitution de 1996 appelle les collectivités territoriales décentralisées à ne plus être seulement des institutions administratives et politiques, mais également et surtout, de véritables actrices de développement. La loi n°2004/017 du 22 juillet 2004 portant orientation de la décentralisation et la loi n°2004/018 du 22 juillet 2004 fixant les règles applicables aux communes votées par l’Assemblée Nationale viennent d’ailleurs renforcer cette option gouvernementale.

Dans cette optique de développement endogène avec un intérêt croissant de la participation de la population à la base, la dynamique locale devient une méthodologie d'innovation s'inscrivant dans le contexte de l’atteinte des objectifs généraux fixés par le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) d’une part et les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d’autre part.

Pour s’arrimer à cette nouvelle donne, les Communes du Cameroun en général et celle d’Edéa en particulier, doivent réadapter leurs outils de gestion de manière à faire face aux multiples défis de ce changement. L’un des moyens les plus efficaces d’y parvenir est l’identification et l’analyse des problèmes, la planification et la mise en œuvre des actions de développement avec l’implication active de tous les acteurs et partenaires, notamment les populations bénéficiaires.

Située dans le département de la Sanaga Maritime, la Communauté Urbaine d’Edéa est l’une des Collectivités territoriales décentralisées (CTD) du Cameroun récemment créée par décret présidentiel n° 2007/117 du 21 janvier 2008.

Consciente de la mission qui est la sienne à savoir assurer le développement local et améliorer le cadre de vie des populations de sa circonscription, la Communauté Urbaine d’Edéa s’est engagée à élaborer son Plan de Développement. Ce Plan comporte deux documents annexes : (1) le Plan de Gestion des déchets et assimilés et (2) le Plan d’Assainissement.

Conçu et élaboré suivant une démarche participative, le Plan de Développement de la CUE sert de guide aux actions communales. Il permet à la Communauté Urbaine d’avoir une lisibilité et une maîtrise des actions à entreprendre pendant une durée déterminée de sept ans. Il s’inscrit également dans le contexte du DSRP et du DSCE, et dote la Communauté Urbaine d’outils de gestion et de décision de son environnement, sonnant ainsi le glas à la navigation à vue qui l’a jusqu’ici caractérisée.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.